...

Jean-Pierre Jaussaud raconte ses Essarts

La première course que j'ai eu l'occasion de voir, c'était aux Essarts. J'étais arrivé juste limite pour voir le départ de la course des formules « Junior ». La course est lancée et la première monoplace qui déboule avec un peu d'avance sur ses suivants: Peter Arundell équipé d'un casque fluo rouge. Cette image est restée gravée et je me dis que si je cours un jour, j'aurai un casque de cette couleur. Et c'est ce qui s'est passé quand je suis rentré chez Matra. !!! Quelques temps plus tard, à Zolder, mon idole qu'était devenu Peter, vient me voir et me dit : je t'interdis de porter un casque de cette couleur. Mon idole venait de tomber de son pied d'estale. La petite modification que j'ai faite fût de mettre une visière blanche sur le devant du casque.

Quand nous étions chez Matra, avec mon ami Pescarolo, pendant les essais je me décide à passer à fond absolu toute la descente. Je crois que j'ai peut être été le premier, en F3, à réaliser ce moment et je suis tellement content que je ne peux pas me retenir de le dire à Henri qui ne veut pas le croire, qui pense que j'ai dû lever le pied, ne serait ce qu'un tout petit peu. Je l'assure que c'est pourtant vrai. Après quelques tours, confiant de ce que je lui ai dit, il finit par passer à fond. Plus tard, Il a gagné la course. !!!! et moi, si mes souvenirs sont exacts, j'ai cassé mon moteur.

Ce qui est drôle, c'est que j'ai aimé ce circuit avec de gros risques à prendre, j'ai eu la chance d'y gagner, de sortir au moins deux fois de la route dans d'autres évènements et pourtant les circuits que je préférais étaient ceux plus tortueux, style Pau, Monaco, Cristal Palace. Mais je ne peux pas oublier les nombreux accidents et le décès de certains des pilotes qui osaient le braver.

Je vais m'arrêter là en vous souhaitant de faire vivre ce monument qui n'a pas eu la chance d'être développé plus qu'il n'a été, malgré les efforts de tous ceux qui se sont battus pour qu'il soit un circuit avec une plus grande sécurité. Mais, là, il y avait pas mal de gens qui étaient à fond « contre » son développement. Dommage, car il a marqué une sacrée époque !!!!

Très amicalement. JPJ.

Photo de Patrice Moinet tirée du livre
Photo de Patrice Moinet tirée du livre "Ma vie de Pilote" de Jean-Pierre Jaussaud