...

1973 - L'A.C.N. célèbre son cinquantenaire

Document officiel de l'A.C.N. - 1974 - Collection : Ph.S.

1923 - 1973 - L'A.C.N. célèbre son cinquantenaire

Créé en 1923, l'Automobile Club Normand fête cette année à l'occasion du Grand Prix de Rouen les Essarts, son Cinquantième anniversaire.

En effet le 15 janvier 1923 un groupe de commerçants rouennais et des personnalités locales décidaient de constituer une Association dénommée "Automobile Club Normand", et dont le but était de grouper ses membres afin de mieux défendre leurs intérêts d'automobilistes, de faciliter les rapports avec les autorités locales et régionales et d'obtenir des améliorations en ce qui concernait l'entretient des routes, la réglementation etc...

Assez rapidement, l'A.C.N. allait accroitre son importance sur le plan local, puis à l'instigation de deux de ses membres Messieurs Savale et Anquetil.

Il devait ajouter dès 1924, à sa vocation d'association de défense, une autre vocation qui allait devenir prépondérante : le sport automobile.

Le 24 mai 1924, le comité directeur de l'A.C.N. décidait d'organiser une épreuve sportive de régularité qui aurait lieu en juin de la même année. Cette compétition devait se dérouler près de Rouen, à Eu. Ce fut un succès et lors de la remise des prix, les 40 concurrents étaient chaleureusement félicités par le Conseiller Général du Havre Mr René Coty, le futur Président de la République.

L'année suivante, l'A.C.N. proposait à ses membres une compétition qui se déroulait sur tout le territoire de la Seine Maritime : le challenge Henri Le Carpentier. Cette manifestation était couronnée par un succès qui encourageait les responsables de l'A.C.N. à passer, l'année suivante aux choses sérieuses.

Le 15 avril 1926, sur un parcours de 1500 mètres présentant une dénivellation moyenne de 9%, ils organisaient la première course de côte de Saint Léger. Cette épreuve était remportée par le régional Phi-Phi Etancelin au volant d'une Bugatti 2 litres à la moyenne de 68,400 km/h (départ arrêté). Phi-Phi devançait un pilote célèbre, Bielovuccic1 (Bugatti).

Chaque année, régulièrement, l'Automobile Club Normand allait ainsi organiser différentes manifestations sportives.

En janvier 1937, Mr Metellus-Brabant, le président fondateur cédait son fauteuil à son vice-président, Mr Manchon.

En 1946, Mr de Rothiacob succédait à son tour à Mr Manchon et au lendemain de la guerre, le club reprenait une vie active.

Élu à la présidence de l'A.C.N. le 11 mai 1948, Mr Jean Savale qui avait donné à l'A.C.N. une orientation sportive dès 1924 propose à ses collègues une idée qui lui tenait à cœur au cours d'une assemblée générale de septembre 1949.

Cette idée consistait en la création en forêt des Essarts d'un circuit routier sur lequel il pourrait être organisées des compétitions sportives au niveau national et international. Cette suggestion fut accueillie avec enthousiasme et on décida de passer à l'action en aménageant pour l'été 1950 le circuit. Au printemps 1950, des travaux étaient réalisés et le circuit de 5100 mètres fut prêt pour la course.

Ce premier Grand Prix de "Rouen Les Essarts" allait être remporté par Louis Rosier sur une Talbot Sport à la moyenne de 114,653 km/h.

Le succès de cette grande manifestation Sportive récompensait de leurs efforts Mr Jean Savale et ses collaborateurs dont Messieurs Roger Peltier, Jean Bétrancourt, Pierre Tisseron, Robert Adeline, Jean Moretti, Georges Laine2, Roger Pruvost, Jean-Marie Gallière, Gaston Evrard et Dr Frey.

Deux ans plus tard afin de se mettre en accord avec les règlements naissait l'association Sportive de l'A.C.N. qui prenait le relais de l'A.C.N pour organiser aux Essarts le 39ème Grand Prix de l'Automobile Club de France comptant pour le Championnat du Monde des conducteurs.

Le 6 juillet 1952 au soir d'une journée magnifique couronnée par la victoire du campionissimo Alberto Ascari sur Ferrari, les responsables de l'A.S.A.C.N étaient rayonnants, le Circuit de Rouen les  Essarts venait de conquérir ses lettres de noblesse et il prenait une place au sein de ces grands circuits mondiaux tels que Monza, le Nurburgring, Silverstone etc...

Ce circuit, l'un des plus beaux d'Europe, connut de grandes heures sportives depuis sa création, il suffit de lire le palmarès pour constater que seuls des grands pilotes ont inscrit leur nom au livre d'or : Ascari, Trintignant, Fangio, Stirling Moss, Dan Gurney, Jim Clark, Denis Hulme, Jochen Rindt, Jacky Ickx, Jo Siffert et Emerson Fittipaldi.

Depuis sa création, le circuit a été modifié deux fois : en 1956 d'abord, le chemin de l'étoile fut abandonné et le tracé passant par le "Grésil", la "Scierie", la "Télévision" fut porté à 6,542 km. En 1972 enfin, après les tragiques accidents de Denis Dayan et Jean-Luc Salomon en 19713, la partie nord du circuit fut supprimée et le circuit devint celui que nous connaissons.

Cet après-midi quand s'abaissera le drapeau à damiers, une nouvelle page de l'histoire de l'A.C.N. sera tournée mais gageons que ce Grand Prix du cinquantenaire aura tenu toutes ses promesses et qu'il couronnera un grand vainqueur.

 (1) Bielovucic ? - (2) Lainé ? - (3) Suite à la construction de l'autoroute A13

Les originaux

Clic droit, et "afficher l'image" pour les avoir en grand format.

Document - 1923 - 1973 - L'A.C.N. célèbre son cinquantenaire 1923 - 1973 - L'A.C.N. célèbre son cinquantenaire

Remerciement

Merci à Vivie pour son aide ! :)